Où nous trouver

En France

Lyon

Paris

Marseille

Chambéry

Toulouse

Montpellier

En région lyonnaise

Saint Etienne

Mâcon

Valence

Montélimar

Beaune

Lyon

La peinture cool roof à Lyon | Réduire les îlots de chaleur dans la métropole.

Lyon et sa métropole souffrent du réchauffement climatique et de l’augmentation des pics de chaleur en été. Des études évoquent la possibilité que le climat de la région lyonnaise ressemble à celui de Madrid d’ici 2050 et à celui d’Alger en 2100, selon les actions menées. Les phénomènes de canicule entraînent un recours accru à la climatisation, des risques sanitaires et une augmentation des dépenses d’énergie. Îlots de chaleur, disparition des arbres, matériaux absorbant les rayons du soleil, sol perméable, etc. sont autant de facteurs qui accentuent le phénomène dans la région lyonnaise. Depuis plusieurs années des actions sont menées pour réduire l’impact du réchauffement : végétalisation, isolation thermique, perméabilisation des sols, etc. L’entreprise Mon Toit Frais participe à cet effort pour rafraîchir les bâtiments en appliquant sa peinture cool roof à Lyon et dans tout le département du Rhône (69).

Les facteurs amplifiant le réchauffement dans le Rhône (69)

La disparition des arbres est le premier facteur amplifiant le réchauffement. Comme dans de nombreux départements français, dans le Rhône c’est d’abord l’expansion du territoire grignoté par l’urbanisation qui intensifie la disparition de la végétation, essentielle au maintien de la fraîcheur au sol. Par exemple, entre 2010 et 2020, c’est l’équivalent de presque 180 places Bellecour en plus, consacré à la construction autour de Lyon. 

Le département du Rhône est également touché par 2 phénomènes, entre autres, qui augmentent l’ampleur de l’impact du rayonnement solaire : 

  • Les îlots de chaleur dans la partie urbaine de la métropole (Lyon, Villeurbanne, Bron, etc.)
  • La concentration d’entrepôts et de bâtiments avec des toitures d’un albédo faible qui absorbent et propagent la chaleur (Gerland, Vénissieux, Vaulx-en-Velin, etc.)

Les îlots de chaleur dans la ville de Lyon

Le phénomène de hausse thermique est accentué au cœur de la capitale des Gaules par les îlots de chaleur. Véritables marmites privées de fraîcheur, de vent et de végétaux, ces îlots voient leur température augmenter à cause des climatiseurs, de l’architecture et des matériaux. Une étude menée par France Nature Environnement du Rhône et Grand Lyon Métropole a démontré par exemple que la température de l’air baisse de 1 à 2 °C à proximité du Parc de la Tête d’Or par rapport à Villeurbanne ou à la Part-Dieu. Sur les berges du Rhône ou de la Saône, c’est une baisse d’environ 5 °C qui a été mesurée. 

Les toitures des bâtiments dans l’agglomération lyonnaise

Le département du Rhône compte un grand nombre de bâtiments consacrés à l’industrie, au commerce, à l’enseignement, au sport. Des zones d’activité entières comme à Vaulx-en-Velin, Vénissieux, Caluire sont occupées par des bâtiments dont la toiture est mal isolée ou recouverte d’un revêtement qui propage la chaleur. Le bitume, le bacacier ou même la tuile ont un albédo faible qui signifie que ces matériaux absorbent les rayons du soleil. Ces toits brûlants amplifient l’effet îlot de chaleur en ville et les dépenses énergétiques sur tout le territoire lyonnais.

Des solutions pour réduire l’effet de la chaleur dans le Rhône

Depuis de nombreuses années, Lyon et les communes de la métropole lyonnaise ont entamé des actions et des recherches de solutions pour réduire l’impact du rayonnement solaire. Des initiatives privées et individuelles participent également à la réduction des effets de la chaleur dans le département du Rhône.

  • La végétalisation

Des initiatives publiques et privées pour replanter des arbres en ville. La métropole de Lyon a mis en place par exemple « un plan Canopée » qui prévoit la plantation de 3000 arbres par an.

  • L’isolation des bâtiments 

Isoler un logement ou un toit signifie moins recourir à la climatisation et donc réduire l’effet d’îlot de chaleur et les dépenses énergétiques.

  • La perméabilisation des sols

« Débétonner » la ville, les cours d’école, etc. pour permettre à l’eau d’effectuer son cycle naturel et d’apporter la fraîcheur à l’évaporation du sol.

  • Les îlots de fraîcheur

Recenser et cartographier les lieux où la température est plus fraîche pour que les Lyonnais ou les habitants de zones urbaines puissent profiter d’un meilleur confort thermique. La ville de Lyon a créé par exemple « un parcours frais » dans la ville et ses alentours.

  • Le cool roofing et les toits végétalisés

Le toit blanc ou la végétalisation des toitures apportent de la fraîcheur naturelle dans les bâtiments. De nombreuses entreprises lyonnaises ont déjà adopté la solution du revêtement cool roof qui abaisse la température intérieure de manière passive et naturelle. 

La peinture cool roof à Lyon : l’efficacité d’une toiture blanche

Le principe du revêtement cool roof de l’entreprise lyonnaise Mon Toit Frais

Le principe du toit blanc est à la base du revêtement appliqué par l’entreprise Mon Toit Frais à Lyon, dans le Rhône et dans toute la région Auvergne-Rhône-Alpes. La technique réside donc dans l’application d’un revêtement réfléchissant sur les toits. Cette technologie dite de cool roofing réduit l’absorption de chaleur par la toiture et limite ainsi l’augmentation de la température à l’intérieur des bâtiments et dans la ville. À cela s’ajoute une diminution du recours à la climatisation et donc des économies d’énergie ainsi que la baisse des émissions de gaz à effet de serre.

La technique du Cool Roof sur les toitures lyonnaises a déjà séduit de nombreux propriétaires ou exploitants de bâtiments et d’entrepôts. 

Les réalisations de Mon Toit Frais  

Les avantages du cool roofing sur les toitures lyonnaises

Le revêtement cool roof appliqué par Mon Toit Frais combine propriétés réfléchissantes et résistance liée à la résine. Recouvrir la toiture d’une peinture blanche, résistante à l’encrassement, offre de multiples avantages : 

  • Réduire la chaleur de surface du toit de presque 30 °C 
  • Baisser la température intérieure de 6° en moyenne. 
  • Réduire le recours à la climatisation
  • Diminuer la facture énergétique de 25 % à 40 %
  • D’amortir l’investissement en 3 ans et demi 

 Pour que Lyon et le département du Rhône profitent d’un avenir plus frais, faites appel à Mon Toit Frais. Notre entreprise basée à Vourles (69) intervient pour tous les projets de toitures blanches et de cool roofing à Lyon, dans le tout le Rhône et partout en France. 

Paris

Peinture cool roof à Paris : réduire les îlots de chaleur grâce au toit blanc

Paris et la région parisienne sont confrontés au réchauffement climatique et à l’intensification du rayonnement solaire au même titre que le reste du pays. Cependant, ce phénomène est amplifié par une densité urbaine et une densité de population unique en France. L’effet d’îlot de chaleur tout comme l’activité automobile et humaine accentuent l’effet de serre dans la capitale. Depuis plusieurs années, la région Île-de-France et la ville de Paris multiplient les initiatives pour réduire l’impact de l’augmentation de la température. Îlots de fraîcheur, isolation thermique, végétalisation et cool roofing font partie des solutions proposées. Mon Toit Frais participe à l’effort en appliquant sa peinture cool roof à Paris et dans toute l’île de France.

Peinture cool roof : les principes 

La peinture cool roof appliquée par Mon Toit Frais repose sur le principe de l’application d’un revêtement réfléchissant sur les toits qui procure une isolation thermique importante contre les rayons du soleil. Grâce à ses propriétés réfléchissantes, cette peinture crée un effet « toit frais », ou cool roofing, qui abaisse considérablement la température sur la toiture et donc sous la charpente. Plus rapide à mettre en place et moins onéreux qu’une toiture végétalisée, l’application d’une peinture cool roof à Paris permet de réduire la chaleur émise par les toits de bitume, d’ardoise, de fibrociment, etc. 

Intérêt d’une peinture cool roof à Paris

Si la Ville lumière attire les visiteurs et les travailleurs, elle concentre également les phénomènes qui amplifient les effets du rayonnement solaire. Disparition des zones végétalisées, forte activité humaine, large utilisation de la climatisation, matériaux de toitures et de construction à forte inertie thermique contribuent aux effets d’îlots de chaleur qui touchent Paris et toute l’Île-de-France. L’institut Paris Région montre par exemple que le bois de Vincennes ou le bois de Boulogne présentent des températures inférieures de 2 degrés à celle des Champs Élysées en été. Recouvrir simplement les toits de Paris d’un revêtement cool roof permettrait la réduction du phénomène d’îlot de chaleur en région parisienne.

Avantages du cool roofing en Île-de-France

Le cool roofing fait partie des nombreuses solutions initiées pour limiter l’effet des canicules répétées en région parisienne et dans la capitale.

Solutions pour réduire l’impact des canicules à Paris

La particularité francilienne est de concentrer sur son territoire tous les phénomènes qui amplifient et intensifient les effets de canicules plus fréquentes. Bétonnisation des voies, écoulement des eaux de pluie trop rapide, utilisation de matériaux peu réfléchissants, fort trafic, toitures bitumineuses ou en ardoises se multiplient au cœur de la capitale et dans la plupart des départements franciliens. La mairie de Paris, tout comme la région Île-de-France, multiplie les initiatives pour réduire ces effets. Zones végétalisées, points d’eau, matériaux bioclimatiques, nouveaux revêtements de voirie, zones d’ombre et cool roofing pour les écoles et les bâtiments sont mis en place ou encouragés.

La peinture cool roof à Paris permet des économies d’énergie

L’impact direct de toitures moins surchauffées est l’abaissement de la température à l’intérieur. De ce fait, les bâtiments parisiens traités avec de la peinture cool roof ont réduit le recours à la climatisation. C’est une économie pouvant aller jusqu’à 40 % de la facture énergétique qui est constatée. Comme le fonctionnement des unités extérieures des climatiseurs amplifie l’effet d’îlot de chaleur, c’est un cercle vertueux d’économies d’énergie qui se met en place. Plus la région parisienne sera recouverte de toits blancs et de revêtements cool roof, plus le phénomène d’îlot de chaleur sera réduit et les factures énergétiques qui les accompagnent. 

Un revêtement cool roof qui procure du confort thermique aux Parisiens 

Des initiatives ont permis de couvrir des bâtiments ou des écoles parisiennes avec de la peinture cool roof. Résultat : jusqu’à 20 °C de moins à la surface des toits et 6 °C de moins à l’intérieur des bâtiments. Cette baisse naturelle de la température apporte du confort aux écoliers et aux usagers des bâtiments traités avec le revêtement cool roof. La solution aux propriétés réflectives procure une isolation thermique qui contribue à mieux supporter les épisodes caniculaires.

Mon Toit Frais propose sa solution de peinture cool roof à Paris et en Île-de-France

Fort d’une longue expérience dans la couverture et d’un savoir-faire dans le cool roofing, Mon Toit Frais intervient sur les toitures en Île-de-France et à Paris. Des Yvelines au Val-de-Marne en passant par le Val d’Oise ou les Hauts de Seine, notre entreprise réalise des toits blancs autour de Paris. De la fraîcheur pour les bâtiments, du confort pour les usagers et des économies sur la facture énergétique sont les bénéfices d’une peinture cool roof à Paris et en région parisienne. 

Pour obtenir un devis pour une toiture fraîche, contactez-nous.

Marseille

Cool roof à Marseille : la solution pour rafraîchir les bâtiments

Selon les prévisions du GIEC et du GREC-SUD, le climat de Marseille en 2050 ressemblera à celui de Naples et à celui de Tunis d’ici 2100. Parmi les effets prévisibles, les vagues de chaleur vont s’intensifier et se rallonger. Le recours à la climatisation va augmenter pour lutter contre l’inconfort des habitants. Face à cette problématique, la métropole Aix-Marseille-Provence a d’ores et déjà pris des engagements et établi des projets. Réduction des îlots de chaleur, plantation d’arbres, désimperméabilisation des sols, Plan « canicule » ou Plan « Sobriété eau », font partie des nombreuses actions en cours ou à venir. Comme toutes les agglomérations urbaines, la cité phocéenne peut aussi profiter de l’effet cool roofing avec des toits blancs. Nous vous expliquons en quoi le cool roof à Marseille peut participer à un meilleur confort et à un avenir durable.

Le réchauffement climatique à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône

Les experts du climat de la Provence-Alpes-Côte d’Azur l’affirment, d’ici la fin du siècle, les marseillais seront exposés à des étés avec une température moyenne de 7° en plus, dans les scénarios les plus pessimistes. Aix-en-Provence pourrait subir une augmentation située entre 3,5° et 6°. L’urbanisation avec les constructions, la déforestation et la « bétonisation » des sols accélère cette aggravation. Le rafraîchissement par la végétation et l’évaporation de l’eau disparaît. Malgré la présence de la mer, Marseille et son vieux port subissent le réchauffement climatique de plein fouet.

Les impacts des phénomènes de canicule sur les bâtiments et la métropole de Marseille

Les périodes répétées de canicule provoquent de l’inconfort, augmentent les problèmes de santé et la consommation d’énergie liée à la climatisation. D’Aubagne à Aix-en-Provence, de plan de Campagne au cours julien, les îlots de chaleur urbains amplifient ce phénomène. Par exemple, il a été mesuré des différences de plus de 7° entre le centre-ville et l’arrière-pays marseillais. Parmi les phénomènes aggravants, la circulation automobile marseillaise, le bitume des routes ou le fonctionnement des climatiseurs alimentent ce cycle infernal. Conjugués à une isolation parfois défaillante et à des toitures souvent couvertes de revêtements bitumineux, les îlots de chaleur génèrent inconfort et gaspillage d’énergie

Les actions pouvant limiter l’impact du rayonnement solaire

La ville de Marseille comme la métropole ont déjà engagé des actions visant à réduire l’effet des rayons du soleil. L’objectif est d’améliorer le confort tout en réalisant des économies d’énergies. Parmi les actions, le plan local d’urbanisme de Marseille Provence oblige la réalisation d’espaces verts pour certaines constructions. Ceux d’Aubagne et du pays D’Aix réalisent des préconisations pour la réduction de l’imperméabilisation des sols et l’utilisation de revêtements adaptés. Des plans « écoles » transforment les cours de récréation et réintègrent la végétation. Les activités maritimes et routières sont contrôlées pour l’amélioration de l’air. Des campagnes sont menées pour jardiner les rues de Marseille et accroitre la végétalisation des toits marseillais. Le rafraîchissement par les toits ou « cool roofing » est encouragé sur la métropole marseillaise. 

Le cool roofing pour rafraîchir les bâtiments de Marseille

Une des solutions efficaces pour lutter naturellement contre les effets du rayonnement solaire est la technique du cool roofing ou toit frais. Elle consiste à réduire la température des toitures en été et par conséquent à baisser de manière naturelle la température à l’intérieur des bâtiments. 2 techniques de cool roofing ont des impacts presque équivalents : les toits végétalisés et les toits blancs. La mise en œuvre de la première solution est un peu longue, demande de la préparation et des moyens. L’application d’un revêtement cool roof pour une toiture blanche requiert un investissement 5 fois moins important avec une longévité de 20 ans minimum. 

Les avantages d’une peinture cool roof à Marseille

Baisse de la température de la toiture

Les chiffres le prouvent, une peinture « cool roof » appliquée sur un toit couvert de bitume, de bac acier ou de tuiles, réduit la température à la surface de la toiture d’environ 25 °C. Un bâtiment marseillais dont la toiture a été traitée avec un revêtement cool roof voit sa température intérieure baisser en moyenne de 6 °C, de manière naturelle, sans recourir à la climatisation. Ce revêtement anti-chaleur n’est pas qu’une simple peinture réfléchissante pour obtenir un toit blanc. La peinture cool roof associe des propriétés qui la rende résistante et qui retarde l’encrassement. 

Une peinture réfléchissante sur les toitures marseillaises 

Comme de nombreuses villes, Marseille possède des immeubles d’habitation historiques pour lesquels une peinture cool roof peut se montrer peu adaptée ou interdite par la réglementation. Ce revêtement réfléchissant peut toutefois s’appliquer sur des toitures plates ou à faible pente dans de nombreux bâtiments de Marseille. Parmi eux, les centres commerciaux, les établissements scolaires, les gymnases, les bâtiments tertiaires, les usines peuvent bénéficier de cette peinture anti-chaleur. 

Peinture cool roof à Marseille : des économies d’énergie pour les bâtiments

Si une peinture anti-chaleur pour les toitures permet de réduire la température intérieure de 6 °C en moyenne, cela a un impact direct sur la facture d’énergie. Grâce à ce gain, le recours à la climatisation en été est largement réduit. Il en résulte une économie d’énergie pouvant aller jusqu’à 40 % de la facture annuelle. Cette baisse significative de la facture permet de rentabiliser rapidement l’application du revêtement cool roof sur les toits. Ainsi les bâtiments marseillais peuvent garantir le confort à leurs occupants tout en réduisant l’alimentation du phénomène d’îlot de chaleur et le montant de la facture énergétique.

Mon Toit Frais expert en peinture cool roof à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône (13)

L’entreprise Mon Toit Frais bénéficie d’une expertise dans le domaine de la toiture et de la couverture associée à l’utilisation d’un revêtement cool roof efficace et reconnu. Fort de ce savoir-faire, Mon Toit Frais intervient pour réaliser des toits blancs dans toute la Provence-Alpes-Côte d’Azur et en particulier dans les Bouches-du-Rhône et à Marseille. D’Aubagne à Aix-en-Provence en passant par Arles ou Istres, nos équipes appliquent la peinture cool roof sur les toitures marseillaises et dans toute la Provence. Une solution fraîcheur pour Marseille et ses environs.